L’édito: «Transfiguration»

En ce 3ème dimanche de carême, nous entendons un texte fondateur.

Dans l’épisode du buisson ardent dans le désert, à l’Horeb, il y a la révélation de l’identité du « Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob » et la volonté de Dieu de passer de l’esclavage à la liberté.

Qui est ce Dieu de tendresse et de pitié ? Un nom qui exprime sa transcendance et sa proximité. Les essais de traduction à partir de l’hébreu ne peuvent épuiser la richesse de sens.

« Je suis qui je suis ».  Dieu est et n’a pas de compte à nous rendre.

« Je suis celui qui est là avec vous ». Dieu est présent d’une manière active.

« Je suis qui je serai ». Dieu se révèle dans une histoire.

La Parabole de l’Evangile souligne la longue patience de Dieu et son désir que nous nous convertissions et portions du fruit.

Profitons de ces jours de marche vers la joie de Pâques.

Père Jacques Vallet