L’édito: « Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. »

Dans l’Evangile de Saint Jean, la veille de sa mort sur la croix, Jésus lave les pieds des disciples. En Israël, c’est un geste que seuls, les esclaves païens devaient faire. Puis, après l’annonce du départ de Judas, l’évangéliste jusqu’à la fin du chapitre 17 transmet des paroles d’adieux, des ultimes confidences, les dernières invitations aux disciples et sa prière. Saint Jean a conscience de vouloir relater ce qui habitait le cœur de Jésus, au moment où il va donner sa vie pour le Salut du monde et la Gloire de Dieu, son Père.

          Un  appel ultime à l’amour fraternel : Aimer le prochain ; le Peuple de l’Alliance connaissait déjà. ( Lv 19.18 ) ; des philosophes de l’antiquité  aussi. Le « comme » n’indique pas tant une comparaison, que  la source de cet amour que Jésus demande à ses disciples : le Christ nous aime, parce qu’il est aimé du Père et qu’il aime son Père.

          Notre mission de disciples est de manifester au monde l’amour du Christ, et donc de Dieu pour tout homme, toute femme et spécialement les plus petits.

Père Jacques Vallet