Autour de l’orgue

 

12 10 14 3L’orgue de Saint Lambert est encore en travaux . L’avant dernière phase du relevage a permis d’entendre un tiers des jeux (soit plus de 1000 tuyaux) qui ne pouvaient parler depuis plus de 10 ans.

5 jeux sont encore muets, dont les fameux Nasard et Tierce. Nous attendons avec impatience le retour de ces jeux qui redonneront à l’instrument toutes ses couleurs pour jouer dignement plus de 4 siècles de répertoire musical.

La dernière phase prévue ultérieurement doit permettre de changer ou améliorer différents éléments mécaniques (écrous usés, ventilateur insuffisant, soupapes bruyantes, octave grave inopérant, etc…)

La résurrection de l’orgue n’est pas terminée, mais nous attendons un orgue encore plus juste, plus complet et plus fiable dans les mois à venir.

Orgue Debierre (1901) – Beuchet-Debierre (1972) – Dargassies (1999)

3 claviers de 56 notes et pédalier de 30 notes. Transmissions mécaniques pour les notes et pneumatiques pour les jeux. 35 jeux

12 10 14
 Accouplement: Pos./G.O., Réc./G.O., Réc./Pos., G.O./G.O. en 16′.
Tirasses: G.O., Pos., Réc. Trémolo au Récit et au Positif.
1 combinaison ajustable par clavier. 1 combinaison ajustable générale.
Appels d’anches: G.O., Récit et Tutti anches.
 

 
12 10 14 2

L’organiste titulaire de l’orgue de Saint Lambert de Vaugirard est Olivier Dekeister.

Vous trouverez des informations le concernant sur son site, néanmoins en voici un bref aperçu :

Il commence sa formation musicale par l’étude du violon à l’âge de 4 ans puis se tourne avec passion vers l’orgue.

Elève de Georges Bessonnet, Haru Espinasse puis de Marie-Claire Alain et Pierre Pincemaille,  il remporte le premier prix d’harmonie du conservatoire de Nanterre dans la classe de Philippe Leroux ainsi que le premier prix de supérieur d’orgue des Hauts de Seine en 1998.

Lauréat du concours de la carte professionnelle du diocèse de Paris en 1999, il est nommé à l’age de 22 ans titulaire du grand orgue Debierre de Saint Lambert de Vaugirard à Paris. Il contribue depuis à la vitalité de la liturgie par ses improvisations et à la renommée de cette tribune.

Il a été organiste de la Cathédrale de Nanterre pendant 5 ans, de l’église Saint Bruno à Issy les Moulineaux et est intervenu à différentes tribunes parisiennes telles que Saint Séverin, Notre Dame d’Auteuil, Saint Nicolas des Champs, ou Saint François Xavier.

Il donne régulièrement des concerts en soliste ou en accompagnateur, à Paris comme en province (Requiem de Duruflé avec choeur, Te Deum de Haendel, Requiem de Mozart, avec chœur et orchestre…), est appelé à jouer dans divers festivals (Festival Cantica Sacra de Rocamadour) ou participe à des créations radiodiffusées (France Culture) ainsi qu’à des évènements télédiffusés (KTO).

Compositeur, il a écrit des pièces vocales et instrumentales qui, pour certaines, sont données régulièrement en concert et ont été radiodiffusées en octobre 2005 (France Culture).


 

Répertoire

L’orgue de Saint Lambert, construit en 1901, est prévu pour jouer tout particulièrement les œuvres de son époque, l’époque Symphonique. De par la diversité de ses jeux, il peut aussi jouer les œuvres de toutes les époques, Baroque, Romantique, Moderne, Contemporaine, …avec certaines limites néanmoins car il n’a pas de jeu d’anche au pédalier (manque de relief dans les basses) et il n’est pas équipé de combinateur, il nécessite donc beaucoup de manipulations de la part de l’organiste ou requiert parfois l’aide d’un registrant.

Vous avez aimé (ou vous n’avez pas aimé…) un morceau entendu lors de la messe du dimanche et vous voulez savoir ce que c’est ? Vous pouvez consulter la liste de ce qui a été joué sur : http://www.olivierdekeister.org à la rubrique Répertoire

 
 
Paroisse Saint-Lambert de Vaugirard