L’édito: Le bon sens

LES MESSES REPRENNENT !

Le décret du 22 mai pris par le premier ministre autorise de nouveau la célébration des messes dans les églises dès ce samedi 23 mai.

Afin de respecter les gestes « barrière » et une distance minimale entre les personnes, le nombre de places sera fortement réduit. Merci donc de vous répartir sur les différentes messes dominicales :

Samedi : 18h

Dimanche : 9h, 10h45 et 18h30.

 

Conditions pour participer à la messe :

  • porter un masque obligatoirement pendant toute la célébration (il n’en sera pas fourni à l’entrée)
  • se désinfecter les mains en entrant (venir avec son gel)
  • respecter la distanciation de 1m minimum (ne s’asseoir qu’aux places prévues et faire attention dans les processions)

Remarques :

  • Lorsque le nombre de places maximal sera atteint, l’accès à l’église sera refusé.
  • La communion ne sera donnée que dans la main.
  • Il ne faudra pas rester regroupé à la fin de la messe sur le parvis et emporter sa feuille de chants avec soi.

 

Mise à jour : 03 /07 à 18h00

—————————————————————————————————————–

Editorial

 

Il existe un parti qui n’a pas eu suffisamment de candidats déclarés aux dernières élections, c’est le parti du « bon sens ». Conséquence de cette absence : l’émotion, le ressenti, le consensuel, l’affectif, l’aquoibonisme ont pesé lourd dans le vote. L’Esprit Saint, lui, n’est pas complétement de ce parti, même si cette dimension sensible doit y trouver sa place. Nous avons été et sommes bousculés par les événements récents mais l’Esprit Saint nous donne et veut la présence du bon sens dans notre vie.

Comment ?

En déposant en nous cet humus qui rend possible une décision et mise en œuvre de ce choix selon la volonté de Dieu: cela s’appelle la grâce, les vertus ou habitus, les dons, les charismes…

Par quel process y parvenir ?

Etre conscient de l’environnement, bien poser la question, collecter les informations, prendre conseil, utiliser sa raison, éclairer sa conscience, laisser le temps au temps, tout cela dans un climat de prière : alors l’Esprit Saint se fait entendre et habite notre vie. Le discernement et la mise en œuvre selon le cœur de Dieu peuvent trouver leur chemin.

N’ayons pas peur pour cet été et que l’Esprit soit vraiment présent dans notre vie. Quel formidable atout avons-nous reçu : il est mis à notre disposition !!

Saint et sain été.

Père Michel Callies