L’édito: Ami, n’arrête pas ton désir…

LES MESSES REPRENNENT !

Le décret du 22 mai pris par le premier ministre autorise de nouveau la célébration des messes dans les églises dès ce samedi 23 mai.

Afin de respecter les gestes « barrière » et une distance minimale entre les personnes, le nombre de places sera fortement réduit. Merci donc de vous répartir sur les différentes messes dominicales :

Samedi : 18h

Dimanche : 9h, 10h30, 12h et 18h30.

Attention : pas de messe dimanche à 11h, mais deux messes à la place à 10h30 et 12h.

 

Dimanche de Pentecôte, bénédiction et distribution des Rameaux (palmettes) à chaque messe

Lundi 1er juin,  Vierge Marie mère de l’église, messe unique à 11h

 

Conditions pour participer à la messe :

  • porter un masque obligatoirement pendant toute la célébration (il n’en sera pas fourni à l’entrée)
  • se désinfecter les mains en entrant (venir avec son gel)
  • respecter la distanciation de 1m minimum (ne s’asseoir qu’aux places prévues et faire attention dans les processions)

Remarques :

  • Lorsque le nombre de places maximal sera atteint, l’accès à l’église sera refusé.
  • La communion ne sera donnée que dans la main.
  • Il ne faudra pas rester regroupé à la fin de la messe sur le parvis et emporter sa feuille de chants avec soi.

Activités de la paroisse :

  • Les messes de semaine reprennent aux horaires habituels dès lundi soir 25 mai : lundi 19h ; mardi, mercredi, jeudi, vendredi : 8h30, 12h10 et 19h ; samedi 8h30.
  • Adoration le jeudi soir de 19h30 à 21h30 avec possibilité de se confesser
  • Laudes à 8h10 du mardi au samedi
  • Accueil des prêtres (confession possible) : mercredi, jeudi, vendredi de 16h30 à 18h45 et samedi de 10h30 à 12h30. Attention, pas d’accueil le mardi soir.

Merci de visiter régulièrement cette page car il pourra y avoir des changements d’horaires ou des inscriptions aux messes.

Mise à jour : 29/05 à 18h00

—————————————————————————————————————–

 

Editorial

 « Vous les chrétiens, vous ne connaissez pas votre chance, vous tenez dans votre main un bâton de dynamite, mais vous n’osez pas allumer la mèche ! ». Cette affirmation d’un hindou fait allusion à la puissance de la résurrection et à la présence de l’Esprit Saint dont les chrétiens sont porteurs de par leur baptême.

Déconfinons notre relation au Dieu Trinité ! Pour cela, aimons les saints comme autant de frères et sœurs nous indiquant la route du plus haut Amour. Chacun de nous a un chemin de sainteté propre, un chemin connu de Dieu seul.

Comment le découvrir ! En écoutant notre désir le plus profond, écho en nous de l’appel de Dieu.

« Que veux-tu que je fasse pour toi ? » demande Jésus à Bartimée et à chacun de nous. La réponse à cette question est la porte d’entrée du chemin de sainteté. « Je veux voir Dieu » disait sainte Thérèse d’Avila ; elle sera une grande contemplative. « Qu’est-ce que Dieu ? » demandait le petit Thomas d’Aquin aux bénédictins du Mont Cassin ; il deviendra le plus grand théologien du Moyen Age.

Notre désir profond dit la sainteté à laquelle le Seigneur nous appelle et que l’Esprit Saint seul peut réaliser en nous et avec nous. Alors n’ayons pas peur d’avoir de grands désirs et levons notre regard au-dessus de l’horizon. Veillons simplement à ne pas nous tromper de « grandeur » : pour cela, invoquons sans cesse l’Esprit Saint : « Viens, Esprit Saint, en nos cœurs, et envoie du Ciel un rayon de lumière… »

Père Michel Callies